Soudan

5

Aucune garantie des droits

Aucun changement depuis l'année dernière

Région:Afrique

Violations des droits des travailleurs

Droit de mener des activités syndicales

Le 14 décembre 2019, tous les syndicats et associations professionnelles du Soudan ont été dissous suite à un décret énoncé par le Conseil de souveraineté, qui a par ailleurs saisi toutes les propriétés et tous les actifs des syndicats. Depuis lors, en particulier depuis le coup d’État militaire d’octobre 2021, les syndicats indépendants sont dans l’impossibilité de fonctionner dans le pays.

Poursuites pénales contre des dirigeants syndicaux pour leur participation à des grèves

En novembre 2021, près de 100 enseignant(e)s ont été arrêtés au Soudan au début des deux jours de désobéissance civile et de grèves pour protester contre le coup d’État militaire. Les forces de sécurité ont lancé des gaz lacrymogènes sur les travailleurs qui manifestaient devant le bâtiment du ministère de l’Éducation de l’État de Khartoum. Un grand nombre d’entre eux ont été frappés et au moins une personne, une cheffe d’établissement, a eu une jambe cassée.

Au total, 87 enseignants ont été arrêtés et amenés au quartier général militaire parce que les procureurs avaient refusé de les libérer sous caution.

À Nyala, la capitale du Sud-Darfour, des inconnus en civil ont perquisitionné le domicile d’enseignants et arrêté cinq enseignants, dont Gamal Margan, chargé de la formation des bergers. Le 8 novembre 2021, les forces militaires ont fait irruption dans le Département de l’enseignement secondaire de Karray pour y installer une nouvelle direction favorable aux militaires.

Droits des travailleurs sur le plan juridique

Tous les pays